Navigation – Plan du site

36 | 2013
Identité, espaces, terroirs, territoires et mondialisation

Sous la direction de Michel Réjalot
Couverture SOE 36
Informations sur cette image
ISBN 978-2-8107-0292-3

Avec l’essor des géographies sociales et culturelles, l’identité est devenue un élément central de la réflexion des chercheurs. En parallèle, les professionnels de l’agriculture et de l’agroalimentaire confrontés à la question de l’identité de leurs productions et des liens entre identité, création de valeur, montée en gamme, segmentation de l’offre, lutte contre la concurrence, voire protectionnisme. La construction des terroirs et des appellations qui leur sont liées est souvent interprétée par les pays du Nouveau Monde comme un système protectionniste déguisé. Mais, vus depuis les pays européens, cultures alimentaires et terroirs sont un moyen perçu comme stratégique pour défendre une agriculture à la fois relativement coûteuse, traditionnelle, innovante, ainsi qu’une production de qualité confrontée à une agriculture décrite comme quantitativiste, mondialisée et sans saveur.
Le contenu de ce numéro s’appuie sur des productions et territoires aussi divers que les vignobles de Bandol, du nord de l’Aquitaine, du Bordelais ou du Gaillac, les cépages du Sud-Ouest, les appellations oléicoles en France ou en Andalousie, le piment d’Espelette, le pruneau d’Agen. On y questionne le rôle de l’architecture des domaines viticoles de l’appellation espagnole du Somontano dans leur communication. On revient plus largement sur les appellations d’origine à l’échelle du territoire français. Au travers de cette diversité d’exemples, les articles de ce numéro interrogent les multiples formes de relations entre l’identité, les espaces, les terroirs et les territoires des produits agricoles et agro-alimentaires dans un contexte de mondialisation économique et culturelle mais aussi de périurbanisation des campagnes productives. Sur quoi se fonde l’identité – ou les identités – des produits agricoles, de leurs filières, de leurs territoires ou espaces de production ? En quoi l’identité et la recherche d’identité sont-elles à l’origine de la singularisation et de la différenciation des productions, à la source de la création de valeur, à la base de stratégies marketing ou encore, en quoi constituent-elles un instrument de construction territoriale ?
 

  • Logo Presses universitaire du Midi
  • Revues.org