Navigation – Plan du site

Présentation

Sud-Ouest Européen est une revue interuniversitaire de géographie publiée par les Instituts de Géographie des universités de Toulouse, Bordeaux, Pau et Perpignan. Son siège et la direction principale sont à l’université de Toulouse II – Le Mirail. A partir de 1998, elle a pris la suite de la Revue géographique des Pyrénées et du Sud-Ouest (RGPSO) fondée en 1930 par Daniel Faucher, à Toulouse. La RGPSO, qui a été publiée pendant plus de 60 ans, était une des grandes revues de géographie régionale qui a eu un quasi-monopole sur les recherches et publications traitant du Sud-Ouest de la France, des Pyrénées et de la Péninsule ibérique. Ces travaux ont souvent donné lieu à une cartographie originale.

Sud-Ouest Européen s’inscrit clairement dans la continuité éditoriale de la RGPSO dont elle est d’ailleurs dépositaire. La revue a toujours pour vocation de publier une production scientifique relative au Sud-Ouest de la France, à l’Espagne et au Portugal. Le changement de dénomination de la revue illustre la claire volonté d’une ouverture renforcée sur la péninsule Ibérique, qui se reflète également dans le caractère international des comités scientifique et de rédaction.

Sur ces champs géographiques, Sud-Ouest Européen constitue ainsi une opportunité de publication pour les jeunes chercheurs des quatre universités du Sud-Ouest mais aussi pour des jeunes chercheurs portugais et espagnols d’autant que la revue n’est a priori pas fermée à des possibilités de publication en espagnol. De même, si Sud-Ouest Européen publie des articles concernant essentiellement le Sud-Ouest de la France et la péninsule Ibérique, elle peut aussi accueillir des articles théoriques ou se référant à un autre espace s’ils présentent un intérêt général sur un thème retenu pour un fascicule.

La revue, de par son accessibilité et la diversité de ses thématiques, est susceptible de toucher un public particulièrement varié : universitaires et professionnels, aménageurs-urbanistes, géographes, sociologues mais aussi enseignants du secondaire en quête d’exemples dans cette région de l’Europe.

Dernier numéro en ligne
37 | 2014
Adaptations aux changements environnementaux et territoires

Sous la direction de Julien Rebotier

Les défis posés par l’environnement occupent une place aujourd’hui incontournable. Réchauffement climatique et changements environnementaux globaux constituent un préalable à la lecture de la plupart des problèmes qui se posent aux sociétés. Face à l’insuffisance des stratégies d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre à l’origine de l’intensification des mécanismes physiques identifiés comme responsables du réchauffement, ce sont des stratégies d’adaptation qui constituent dorénavant les principales pistes à emprunter pour relever les défis posés par les changements environnementaux et leurs impacts attendus. Au-delà des aspects opérationnels et instrumentaux de la problématique environnementale, cette livraison souhaite présenter une réflexion sur l’adaptation qui ne soit pas réduite au périmètre conceptuel des dynamiques physiques du climat comme point de départ de la pensée. Il s’agit d’engager une réflexion sur et à partir des sociétés et de leurs territoires, saisis par la question environnementale. Mais l’adaptation n’ est pas simplement envisagée comme un instrument de l’action. Elle apparaît ici aussi comme un objet de recherche pour l’analyse des sociétés et de leurs territoires saisis par la question climatique et, pourquoi pas, comme un nouveau champ scientifique.

Les articles qui constituent ce numéro contribuent à documenter les expériences et pratiques d’adaptation, permettant aussi d’apprécier l’ensemble des transformations (ou des reproductions) socioterritoriales qui accompagnent l’adaptation. Les travaux concernent des territoires (urbain, rural, montagnard) et des activités (foresterie, sports d’hiver) divers, explorés à des échelles différentes (quartiers bordelais, vallées d’Ossau ou de la Tarentaise, région wallonne) et mobilisant des acteurs variés (entrepreneurs, habitants, institutionnels et techniciens). L’ensemble dessine bien les enjeux sociaux et scientifiques de l’adaptation, ainsi que les difficultés d’un tel cheminement.

Deux articles hors dossier complètent cette livraison. L’un aborde une question où l’on navigue souvent dans l’imprécision faute d’éléments précis, le télétravail, étudié en l’occurrence au travers d’une série d’études de cas dans le département du Gers. L’autre article est un exemple particulièrement édifiant de géographie appliquée qui rend compte du parcours de Raymond Dugrand, géographe, et de son investissement dans le développement de Montpellier en tant qu’élu en charge de l’urbanisme.

  • Logo Presses universitaire du Midi
  • Revues.org